Adopter un chat en étant allergique, c’est possible !

Tout d’abord, cet article est une idée de Zoé.

Nous devions le co-écrire afin de montrer que :
1/ adopter un chat en étant allergique c’est possible.
2/ jeter à la rue un chat parce qu’on est allergique reste un acte ignoble.
Nous voulions donc proposer ici des solutions. Pour cela nous devions nous baser sur mon compagnon Guillaume, grand allergique-asthmatique aux chats. Pour tout vous raconter, quand nous rendions visite à Zoé, Guillaume était à la limite de l’asphyxie au bout d’une demi-heure (parfois moins selon le nombre de chats) et faisait des œdèmes, la totale ! Yeux rouges gonflés, difficulté respiratoire, sifflements, gorge qui gratte… C’est pour cela qu’il est intéressant de se baser sur lui. Et oui, depuis peu (1 mois et demi) nous avons adopté un petit chat, mâle.
Mais avant cela nous sommes passés par la case médecin: INDISPENSABLE si vous faites de l’allergie. Guillaume a pu bénéficier d’un traitement de fond avant l’adoption, traitement qu’il poursuit mais qu’il diminue progressivement. Il a également un médicament à prendre en cas de crises. Cela se présente sous forme de cachets et de Ventoline. Nous avons pu aussi avoir quelques conseils. Notamment, qu’un chat mâle produirait moins que les femelles cette hormone salivaire qui se dépose sur les poils et déclenche la crise d’allergie (mais cette info reste à vérifier selon moi) et surtout que la castration est obligatoire. Vous connaissez le combat que mène l’association pour la stérilisation. Et bien voilà une autre excellente raison de stériliser son chat ! Une fois la stérilisation accomplie, dès l’âge requis, le chat produit en très faible quantité cette hormone. Le seul cap difficile à passer reste le mois avant et après la stérilisation. Le chat est dans l’adolescence et comme chez les humains cette période est une explosion hormonale! Rassurez vous, c’est une passade.         Lire la suite